Anatomie d’une machine à coudre : toutes les parties

anatomie machine a coudre

Lorsqu’on se lance dans le domaine de la couture, il est important de connaître le fonctionnement de machine et les pièces qui la composent. Malgré le fait qu’il existe divers modèles sur le marché avec des fonctionnalités différentes, la plupart des produits sont dotés des mêmes parties.

Pour que vous puissiez vous faire une idée, nous vous proposons dans l’article ci-dessous, de découvrir les composants d’une machine à coudre. Retrouvez également nos nombreux tests et comparatifs pour vous aider à choisir votre machine à coudre.

Les différentes parties d’une machine à coudre

Le bras libre

bras libreLe bras libre est sans aucun doute l’élément le plus important chez une machine à coudre. En effet, il permet de réaliser des pièces tubulaires telles que des manches, ou des jambes de pantalon par exemple. Sur la majorité des machines à coudre, cette partie est accessible en retirant la boite d’accessoires.

La poignée escamotable

La poignée escamotable est une partie qui peut s’avérer importante pour certains couturiers qui souhaitent transporter régulièrement leur machine à coudre. En effet, elle permet de tenir fermement l’appareil. À noter qu’elle s’escamote, et ne gêne ainsi en aucun cas votre travail.

Le bouton marche/arrêt

Certaines machines ne proposent malheureusement pas de bouton marche/arrêt. En effet, dès lors que vous branchez l’appareil, il se met en route, et lorsque vous le débranchez il s’arrête. C’est la raison pour laquelle le bouton marche/arrêt peut être appréciable car il permet de faire une pause dans vos travaux sans pour autant débrancher la machine à coudre.

Le levier releveur de fil

Le levier releveur de fil est lié au mouvement de l’aiguille, et se lève ou se baisse pendant que vous travaillez votre projet. Il permet tout simplement de maintenir le fil, et est donc essentiel pour pouvoir coudre comme il se doit.

Le guide-fil

Le guide-fil est comme son nom l’indique, la partie qui permet de guider le fil jusqu’au trou de l’aiguille en suivant un parcours très précis. À l’inverse d’une aiguille à coudre basique, le trou se situe en bas sur les machines à coudre.

La molette de réglage de la tension du fil

Cette partie de l’appareil permet de régler la tension du fil de la machine à coudre. Pour réaliser des points de couture parfaitement identique, il est essentiel de bien régler la tension. La molette est en général placée sur la façade de la machine, et la tension est réglable grâce aux chiffres indiqués. Plus ce dernier est grand, plus la tension est forte.

Le porte bobine

bobineur canette

Le porte bobine est une sorte de tige qui est située sur le dessus de l’appareil et qui, comme son nom l’indique, permet de placer le fil d’aiguille ou supérieur. Selon le modèle choisi, cette partie peut être soit horizontale, soit verticale.

Le bobineur de canette ou dévidoir

Le bobineur de canette, appelé également dévidoir, est l’emplacement qui permet de remplir la canette avec le fil. Ce dernier sert de fil intérieur, et la canette se place ensuite sous la plaque d’aiguille pour les canettes horizontales (comme sur la Brother FS 40), ou à l’intérieur du compartiment pour les canettes verticales.

Le volant

Nous avons ensuite le volant, qui permet tout simplement de faire monter ou descendre l’aiguille de manière manuelle, sans utiliser la pédale. C’est une partie de l’appareil qui permet de faire des finitions parfaites.

La molette de réglage de la longueur de point

Cette molette permet de régler la distance entre deux points de passage, et la longueur est indiquée par un chiffre en millimètre. Plus ce dernier est faible, plus le point sera court.

La molette de sélection des points

La molette de sélection de points vous permet d’utiliser tous les points disponibles sur la machine à coudre que vous avez choisi. Ces derniers peuvent varier, et doivent être utilisés selon les tâches que vous souhaitez réaliser.

La marche arrière

marche arriereLa marche arrière est souvent disponible sur les modèles actuels du marché. Elle permet de réaliser un point d’arrêt en début d’activité, et de consolider ce dernier à la fin.

La vis pince aiguille

La vis pince aiguille est la partie qui permet de fixer l’aiguille à son support, et qui la tient pendant que vous effectuer votre projet.

La plaque à aiguille

La plaque à aiguille est en général fabriquée en métal et propose des ouvertures pour laisser place à l’aiguille et aux griffes d’entrainement. Elle est également graduée pour que vous puissiez piquer votre tissu correctement.

Le pied-de-biche ou pied presseur

Le pied-de-biche fait une sorte de pression sur le tissu pour le maintenir sur les griffes d’entrainement. Ceci permet de faire avancer comme il se doit ce dernier pendant que vous effectuez vos travaux. Vous pouvez le baisser comme vous le souhaitez grâce au levier disponible à l’arrière de l’appareil, et selon la couture que vous souhaitez effectuer, vous pouvez changer de pied presseur.

L’aiguille

L’aiguille est sans aucun doute la partie essentielle dans la machine à coudre, puisque c’est elle qui réalise le point. Cette dernière est dotée d’un talon plat qui assure la mise en place sur son support, et d’un chas qui est le trou de l’aiguille. À noter que, selon la machine choisie, vous pourrez profiter d’un enfile-aiguille automatique.

Les griffes d’entrainement

Ces griffes d’entrainement se trouvent sous la plaque à aiguille et permettent de faire avancer le tissu sur l’appareil. Elles fonctionnent avec le pied presseur, et il est généralement possible de les bloquer par une plaque. Le blocage des griffes d’entrainement permet de réaliser des travaux spécifiques. La quantité de griffes varie selon les modèles : par exemple au nombre de 7 sur la Passport 2.0 de Pfaff.

Le plateau amovible / Logement des accessoires

plateau amovibleUn des derniers éléments de la machine à coudre est le plateau amovible, dans lequel nous retrouvons tous les accessoires livrés dans le pack. Si vous retirez ce dernier, vous pourrez accéder au bras libre, et à la canette.

Les boutons de réglage des points

Ces boutons permettent de réduire ou d’augmenter la largeur et la longueur des points de couture. Généralement un « + » et un « – » sont indiqués sur ces touches, pour vous faciliter la tâche et ne pas vous tromper.

Notons que, la longueur fait varier la distance entre les points, et la largeur fait varier l’écartement d’un point zigzag par exemple.

Le variateur de la vitesse

Ce variateur permet, comme son nom l’indique, de varier la vitesse de couture. En dirigeant le bouton vers la droite, vous augmenterez la vitesse, et inversement. C’est un élément important qui vous permet de réaliser tous vos travaux avec précision.

Le bouton positionnement de l’aiguille

Cette touche permet tout simplement de mettre en position haute ou basse l’aiguille selon vos envies, sans toucher le volant.

Le levier pied-de-biche

Le levier pied-de-biche a pour objectif d’abaisser ou de lever ce dernier lorsque vous souhaitez positionner votre tissu.

Le bouton du mode d’aiguille

Ce bouton permet de sélectionner le mode aiguille simple ou double. L’utilisation d’une aiguille double permet de coudre deux lignes parallèles, à partir du même point.

Notons qu’il existe d’autres parties dans une machine à coudre, mais nous vous avons présenté ici les principaux. Les partie peuvent varier en fonction qu’il s’agisse d’une machine à coudre mécanique ou électronique et selon les marques et modèles.

Anatomie d’une machine à coudre : toutes les parties
Laissez une note